Date: 01 Janvier 1771

Acquisition d’une ferme en face du Couvent, de l’autre côté de la rue Puy Pensot (des Ursulines). Le Vicaire Général autorise qu’ « au mur de clôture de la basse-cour de leur Monastère, l’ancienne porte Chartière donnant sur la rue Pui Pensot vis-à-vis la principale porte du susdit Monastère … depuis longtemps reboûchée en plâtrats » soit réouverte », car cette porte « devenait absolument nécessaire … aux dites religieuses par la proximité des blés qu’elles avaient mises dans l’intérieur de leur Monastère et qu’il n’était pas possible de trouver d’autre pour que les voitures puissent y conduire les fourrages et enlever les fumiers » (Il s’agit du terrain actuellement occupé par les bâtiments 17 rue des Ursulines et bâtiments avoisinants). La vente des produits de cette ferme (légumes, lait, fourrage, bêtes etc.) complémente les revenus du Couvent.

A l’intérieur même des jardins du Monastère, des vignes poussaient en nombre suffisant pour justifier, de 1787 à 1804, l’emploi d’un vigneron.