Date: 14 Janvier 1798

Les bâtiments sont encore vides : dans une lettre du Bureau de Police à l’Administration municipale du « canton de Franciade », on lit ceci : « Citoyen, Le Sieur Sellegrin, Chef d’une troupe de Sauteurs et Danseurs de Corde actuellement stationnée à Franciade, nous ayant demandé la permission de donner quelques représentations dans l’emplacement occupé cy devan par la Communauté des Ursulines dans votre Commune, nous avons pensé que ce local n’étant point occupé, nous pouvions sans inconvénient faire droit à la demande. Nous vous invitons en conséquence à procurer au Sieur Sellegrin la faculté de faire les représentations dans le local cy dessus désigné et veiller à ce qu’il ne commette aucunes dégradations… » (AM)